Evenements culturels

Trois ateliers-découvertes de la culture de Bitchu à la Maison de la culture du Japon à Paris

Le Bitchu est une ancienne province du Japon qui constitue la partie ouest de l'actuelle préfecture d'Okayama. Elle fut créée au VIIe siècle. Depuis les temps préhistoriques, le Bitchu fut favorisé par sa proximité de la Mer intérieure de Seto et par ses très riches ressources naturelles et agricoles dans la vallée de Takahashi.

A l’époque des samouraïs, le bourg autour du château de Bitchu-Matsuyama, actuelle ville de Takahashi, était le plus peuplé de cette province. C’est le plus haut château de l’archipel nippon en termes d’altitude. Depuis l’ère d’Edo (1603-1868), Kurashiki est la grande ville du Bitchu car son port a prospéré par les échanges commercaux, la culture du coton et l'industrie du textile développée autour de cette production. Le charme de cette vieille province réside dans cette alliance de tradition et de développement industriel. Vous pourrez découvrir la richesse de la culture du Bitchu à travers les trois ateliers créations suivants :

 

 Atelier porte-carte à partir de tatami-béri et sanada-himo pour adolescents et adultes

Le « Tatami-béri » est le nom donné aux bordures d'un tatami, qui permettaient de distinguer les classes chez les nobles et les samouraïs par leur motifs traditionnels et leurs couleurs.

Le « Sanada-himo » est un cordon traditionnel japonais, qui est tissé à partir de fils de coton ou de soie. Grâce à leur solidité et à la variété des motifs et des couleurs, l’usage du Sanada-himo est très varié : cordons des boîtes en paulownia pour ustensiles de la cérémonie du thé, fermetures décoratives pour les armures des samouraïs et obijimé (cordon pour maintenir l’Obi).

Dans cet atelier, les participants pourront réaliser un porte-cartes à partir d'un tatami-béri et d’un sanada-himo, avec un choix de plusieurs motifs ou couleurs différents.

 

Date: Samedi 20 janvier 2018, à 13h30 et 15h30

Durée : environ 1h30

Participation: 10 euros / personne 

À partir de 12 ans

Réservation obligatoire à partir du 14 décembre à la Maison de la culture du Japon à Paris

 

Atelier coloriage d’un petit daruma pour enfants

Le daruma est une figurine à vœux dans la culture japonaise datant du 17ème siècle. Le daruma représente un grand moine bouddhiste méditant. On dessine le premier œil en se formulant le vœu et on le garde à la maison. Si le souhait se réalise, on dessine le seconde œil, et on écrit la façon dont le vœu a été réalisé. Le daruma est donc un symbole de persévérance et de réussite. Dans cet atelier, les enfants pourront réaliser leur propre petit daruma en le coloriant aux crayons feutres.

 

Date: Jeudi 1er mars 2018, à 13h30 et 16h

Durée : environ 1h

Participation: 10 euros / personne 

À partir de 5 ans

Réservation obligatoire à partir du 30 janvier à la Maison de la culture du Japon à Paris

 

 Atelier teinture shibori en Bengara pour tous

Le « Bengara », pigment minéral rouge, était historiquement produit à Fukiya, une village dans le Bitchu, de l"époque d'Edo (1603-1868) au début de l'ère Showa (1926-1989).

Depuis une époque reculée, on utilisait le Bengara pour la céramique, les tuiles, les bâtiments en bois, notamment en architecture Shinto. Il était apprécié pour ses effets décoratif, insecticide, imperméabilisant. Dans le quartier de Fukiya, les habitants conservent toujours leur patrimoine historique, culturel et architectural.

Durant cet atelier, le Shibori est réalisé par le pigment Bengara en rouge sur une pièce de tissu blanc de 40cm x 40cm. Les participants le teindront en pliant et pinçant avec soit des baguettes, soit des élastiques.

 

Date: Vendredi 2 mars 2018, à 13h30 et 15h30

Durée : environ 1h30

Participation: 10 euros / personne 

À partir de 5 ans

Réservation obligatoire à partir du 31 janvier à la Maison de la culture du Japon à Paris

 

Coorganisation: Takata Orimono, Sakamoto Orimono, Tamashima daruma, Shimomachi Flat à Fukiya, Maison de la culture du Japon à Paris

Avec concours de la ville de Kurashiki et de la ville de Takahashi


Evénements autour de la pâtisserie traditionnelle japonaise de Kyoto en accueillant Maître OTA 

Conférence『Des pâtisseries pour prendre soin de la communauté 』

à la Maison de la culture du Japon à Paris

Dans tous les peuples, le banquet rituel  a pour fonction d’accueillir et de prendre soin de la communauté avec le Geinô/Geinoh (beux-arts, arts du spectacle,cérémonie du thé, ikebana etc). Les aliments ne servent pas  seulement à nourrir les individus, et les arts à maintenir la cohésion du groupe. Ils permettent aussi de transmettre une culture aux jeunes générations. À ces banquets rituels  sont consommés du saké de l’alcool  ainsi que des pâtisseries qui, par leurs formes et leurs couleurs, sont l’expression de l’identité d’un peuple. Toru Ota, représentant de la 4e génération de pâtissiers de la Maison Oimatsu à Kyoto, dont l'origine provient une famille courtisane créant des pâtisseries pour les cérémonies religieuses à la Cour impériale, analysera de façon amusante ce sujet en comparant Paris et Kyoto, deux villes célèbres pour leurs pâtis series.

 

Lieu: Maison de la culture du Japon101 bis quai Branly 75015 Paris

Date: Mercredi 22 février 2017 à 18h30 

Réservation: MCJP à partir du 23 janvier 2017 au 01 44 37 95 95 ou la billetterie en ligne 

 

Conférence et démonstration à l'Institut Paul Bocuse à Lyon 

en travaillant en partenariat avec le bureau consulaire du Japon à Lyon.

Maître Ota a introduit aux élèves de l'Institut Paul Bocuse la pâtisserie traditionnelle japonaise notamment de Kyoto, appelée « Kyo-gashi », sous ses aspects culturels tout en agrémentant son exposé d’autres connaissances variées et instructives. Ils sont également découvertes l'univers de Kyo-gashi, par une démonstration de la conféction d'une des pâtisseries spécifiques autour de la cérémonie du thé au sein de l'école Urasenke Le HANABIRA-Mochi.  Afin de faire connâitre le rapport étroit entre «Kyo-gashi » et la cérémonie du thé, le « Koicha » ( thé épais) est accompagné de la dégustation de cette pâtisserie. Nous espérons que cette rencontre a permis aux élèves de découvrir les traditions, la culture et la modernité du pays du soleil levant.

Nous remercions à Monsieur le consul KOBAYASHI, Monsieur le vice-consul EGASHIRA, Madame MIZOBE au sein du bureau consulaire du Japon à Lyon pour votre précieux soutien. Un grand merci à l'Institut Paul Bocuse, notamment Madame Desbos et Monsieur.Lamoussière pour votre accueil chaleureux et votre générosité. Merci également à Maître OTA, Monsieur.Yuma OTA et Madame TAKAOKA, professeur de la cérémonie du thé pour votre intervention professionnelle.

 

Lieu: Institut Paul Bocuse à Lyon, Château du Vivier - Ecully

Date: Vendredi 24 février 2017 à 14h  

 

Coorganisation: Maison Oimatsu à Kyoto, Association Houkou-an à Kyoto, Bureau consulaire du Japon à Lyon pour la manifestation à l'Institut Paul Bocuse, Maison de la culturedu Japon à Paris pour la manifestation à Paris

Avec le concours de la Ville de Kyoto, la Préfecture de Kyoto et la Chambre de commerce de Kyoto

Avec le soutien de Fondation Yuhisai Koudoukan, JAPAN AIRLINES

 

Merci infiniment à tous nos bénévoles pour votre soutien et votre générosité.


Fête des langues maternelles à la Mairie du 14ème Paris

Samedi 20 février 2016, dans la salle des mariages 

 

Chaque 21 février, partout dans le monde, sont fêtées les langues maternelles. En l’an 2000, l’UNESCO a en effet consacré officiellement cette journée à la défense et la promotion du multilinguisme en souvenir de la répression sanglante des défenseurs du bengali qui eut lieu en 1951 dans ce qui allait devenir le Bengladesh.

 

Dans ce cadre, la mairie du 14ème arrondissement organise chaque année depuis 2013 une Fête des langues maternelles dans sa salle des mariages. S’y mêleront différents supports liés à des langues de tous les pays : lectures de poésie, chants, danses, jeux pour petits et grands, magie, cuisine…

                                                                                               

L'Association Talachiné y a participé en intervenant 3 programmes ci-dessous :

- Défilé et déambulation de costumes du monde, le kimono japonais

- Jeu d’éveil à la langue japonaise " Kai-awasé, jeu de coquillage"

- Gôuter de saveurs du monde, saveurs nippones

 

Nous ésperons que cette occasion a permis l'épanouissement de l'enfant à travers la découverte de la divérsité et de la richesse culturelle dans chaque pays.