Animations à domicile pour enfants

Les ateliers créatifs à la japonaise pour un anniversaire unique et inoubliable

à travers la découverte de la culture et du savoir-faire japonaise.

 

Tarif: à partir de 200€ pour 10 enfants ( 5 personnes au minimum)

Plus de 6ans (sauf atelier Teruteru-bôzu à partir de 4ans) 

Dates et horaires: entre  1 heure 30 et 2 heures: consultez par mail

L'animatrice interviendra en revêtant le kimono.

Nous pourrons déplacer à votre domicile. Consultez la page d'Ateliers création


Initiation à la confection d'un yukata 

Le yukata est une tenue traditionelle japonaise, apparue à l’époque de Heian (794 -1185) sous nom de Yukatabira qui signifie un vêtement de bain en lin sans doublure pour les courtisans et la noublesse.

Depuis l’ère Edo (1603 – 1867), le yukata se définie comme un kimono d’été en coton, porté aux festivals, par les femmes, les hommes et les enfants. Il est également porté aux onsen (bains thermaux) ou dans les ryokan (hébergements traditionnels de style japonais). La mode du yukata est revenue, notamment chez les jeunes générations, grâce à sa facilité de port et grâce aussi sa large variété de couleurs et de motifs.

Le kimono consiste à assembler des tissus de forme rectangulaire, traditionnellement cousus à la main. La confection de yukata comporte des règles de réalisation moins complexes que le kimono formel doublé. Elle facilite ainsi l’initiation de techniques manuelles fondamentales tout en permettant d’en apprendre plus sur la civilisation traditionnelle japonaise.

Durant ce cycle de 15 séances, vous réaliserez votre propore yukata ainsi que apprendre sa habillage à travers la découverte de la culture du pays du Soleil-Levant.

Ce programme n’est pas une formation professionnelle, les débutants sont les bienvenues.

 

Lieu: Maison de la culture du Japon,101 bis quai Branly 75015 Paris

Date: Jeudis de 18h à 20h,6 et 13 octobre et 10, 17 et 24 novembre 2016

19 et 26 janvier, 2 et 23 février, 2 mars, 20 et 27 avril, 18 mai, 1 et 8 juin 2017

La série de 15 séances ( 30 heures) 

Participation: 250€/ personne, 200 €/ lyséen(ne)  un rouleau de tissu à yukata pour femme sera fourni

Réservation: MCJP, un mois avant la pre­mière séance

au 01 44 37 95 95 ou la billetterie en ligne


Saki-ori, tissage de tissus recyclés

Le Saki-ori est une technique ancestrale de récupération de textiles usagés dans le tissage. « Saki » désigne déchirer, « Ori » signifie le tissage. Elle se pratiquait parmi les paysans qui recyclaient les vieux chiffons ou vêtements ayant appartenu aux citadins et ce, pour remédier au manque de coton et de tissu à l’époque d’Edo (1603 - 1868) . Aujourd’hui, le Saki-ori est revenu une pratique actuelle et il est perçu comme une attitude écologique. Il permet de transmettre des techniques culturelles ainsi que de sensibiliser à la protection des ressources et au respect de l’environnement. Pendant cet atelier,cet aspect pourra être abordé avec les participants. Pour réaliser le Saki-ori, on tisse un petit sous-verre en accrochant à une planche du carton des fils qui servuront de fil de chaîne. Les bandes réalisés à partir de tissu déchirés dans les textiles récupérés constitueront les fils de trame. 

 

Ateliers créations dans le 14e Paris

Date: Dimanche, 24 septembre 2017 de 14h à 16h

Lieu: Atelier du Verbe, 17 Rue Gassendi 75014 Paris

Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent 

Inscription obligatoire par e-mail 

Plus de 6 ans

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

La professeur interviendra en revêtant le kimono.

Professeur: Akiyo KAJIWARAartiste textile

 

Fournitures à appor­ter pour réa­li­ser une pièce de sous-verre : des pièces de tissu usagé ou neuf de 60cm x 80cm au minimum.

On peut utiliser des chutes de tissus car le saki-ori est une idée de recyclage. Lors de la réalisation du saki-ori, on peut mélanger plusieurs couleurs, matières.Mais il est préférable de utiliser des tissus fins car on les déchirera ou coupera afin d'obtenir des bandes de 1cm de largeur.

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants

 

Stand initié au Saki-ori dans le cadre des événements organisés par la Mairie du 14e Paris:

Le Forum de Rentrée 2017 : samedi 9 septembre 2017

Les heures heureuses des enfants : mardi 20 juin 2017


Kai awasé, jeu de coquillage en associant mots japonais et français

« Kai » signifie le coquillage, « awasé » signifie assembler. Le « Kai-awasé » est donc un jeu de coquillage issu de la culture traditionnelle japonaise datant l’époque d’heian (du 9e  au 12e siècle) qui consiste à assembler des paires de coquillages. Traditionnellement on utilisait la palourde japonaise, le hamaguri. L’intérieur des coquillages était peint, orné de dessins ou de vers de poèmes japonais.

Durant l’atelier, les participants joueront au kai awasé en retrouvant les bonnes paires de coquillages et ainsi apprendre des mots japonais. Ils pourront donc découvrir dans l’une deux coquilles un mot japonais et dans l’autre un mot en français. Cette animation eux permettra d’éveiller à la langue japonaise en travers la découverte de la culture japonaise.

Les participants pourront également réaliser leur propre paire de coquillages au début de la séance.

 

Initiation au jeu de Kai-awasé dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2017

Dates: Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017 en continu de 14h à 18h

Lieu: Maison-atelier Foujita, 7 Route de Gif, 91190 Villiers-le-Bâcle

Inscription sur place uniquement

Tout public dès 6 ans

Plus d'info: Maison-atelier Foujita

Les participants ne réaliseront pas leur propre paire de coquillages.

 

Ateliers créations dans le 14ème Paris

Date: Dimanche 15 octobre 2017 de 14h à 16h 

Lieu: Atelier du Verbe, 17 Rue Gassendi 75014 Paris

Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser une paire de coquillage)

Inscription obligatoire par e-mail 

Plus de 6 ans

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

La professeur interviendra en revêtant le kimono.

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants


Yubi-ami, tricot aux doigts

« Yubi-ami » désigne le tricot aux doigts, « Yubi » signifie des doigts, « ami » signifie le tricot. C’est une technique de tricot où les doigts sont utilisés à la place des aiguilles à tricoter. Dans cet atelier, les participants pourront fabriquer des serre-têtes, des petites écharpes ou des petites couronnes de Noël. Puisqu’ils sont réalisés sans outils, ni crochets, ni aiguilles à tricoter, ils sont faciles à fabriquer pour les enfants.

 

Ateliers créations dans le 14e Paris

pour créer une une petite couronnes de Noël et une écharpe

Date: Dimanche, 19 novembre 2017 de 13h à 15h

Lieu: Atelier du Verbe, 17 Rue Gassendi 75014 Paris

Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser une petite couronnes de Noël )

Inscription obligatoire par e-mail 

Plus de 6 ans

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

La professeur interviendra en revêtant le kimono

Professeur: Akiyo KAJIWARAartiste textile

Fornitures à apporter pour réaliser une écharpe : une pelote de laine géante ( par exemple pour aiguilles n°20). Si non, vous pourrez tricoter avec deux grosses laines en même temps pour mélanger les couleurs.

 

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire  à domicile aux enfants


Porte-cartes ou nœud papillon  avec tatami-béri

Le « Tatami »  est le revêtement traditionnel du sol des washitsu, pièces de style japonais recouverts de tatamis, dans les habitations japonaises. 

Le « Tatami-béri » est le nom donné aux bordures d'un tatami qui est protégé par des bandes de 8cm de large formées de fils synthétiques choisis pour leur résistance et leur effet décoratif. Les différentes bordures permettaient de distinguer les classes chez les nobles et les samouraïs  par leur motifs traditionnels et leurs couleurs. Au fur et à mesure de l’évolution du style de vie au Japon, dans les maisons japonaises, les washitsus ont été remplacés par des pièces de style occidental sans tatamis. En revanche, les sacs et pochettes fabliqués à partir des bordures de tatami sont à la mode grâce à leur solidité et la variéte des motifs et des couleurs. Dans cet atelier, les participants pourront réaliser un porte-cartes ou un nœud papillon à partir d'un tatami-béri avec un choix de plusieurs motifs différents.

 

Ateliers créations dans le 14ème Paris

Date: 

Lieu: 

Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser une porte-carte)

Inscription obligatoire par e-mail 

Plus de 6 ans

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

Fournitures à apporter: ciseaux pour tissu, aiguille et règle ou mètre

La professeur interviendra en revêtant le kimono.

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 


Azuma bukuro 

« Azuma bukuro » est un sac cousu à partir d’un rectangle de tissu. On peut facilement le réaliser en cousant seulement des deux  côtés du rectangle de tissu, pour obtenir le corps du sac, et en nouant les deux pointes de tissu du sac obtenu pour réaliser une poignée. Apparu à l'époque d’Edo (1603 - 1868), ce type de sac est né du concept des emballages tissu traditionels japonais, furoshiki, plus similaires que ces derniers aux formes des sacs occidentaux.

« Azuma » signifiant l’est du Japon, notamment Edo (Tokyo) ,on considère que la ville d'Edo est son berceau. Dans cet atelier, les sacs Azuma sont réalisés à partir de tenuguis, sorte de fine serviette japonaise longue en coton imprimé. Majoritairement, ses motifs sont surtout des motifs traditionnels ou encore des blasons de la famille de leur propriétaire.

 

Ateliers créations dans le 14ème Paris

Date: Dimanche 11 juin 2017 de 14h à 16h 

Lieu: 5 rue Leneveux 75014 Paris

Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser un sac)

Inscription obligatoire par e-mail 

Nombre de participants: 5 personnes au minimum 

Plus de 6 ans

Fournitures à apporter: ciseaux pour tissu, aiguille et fil à couture blanc

La professeur interviendra en revêtant le kimono.

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire  à domicile aux enfants

-----------------------------------

Atelier création à l'occasion du marché de Noël Idées Japon, 2e Paris

mercredi 2 décembre de 13h à 14h30, jeudi 3 de 15h30 à 17h,

vendredi 4 de 10h30 à 12h, samedi 5 de 18h à 19h30


Furoshiki , l'art d'emballage japonais 

« Furoshiki » est un tissu carré présent depuis des siècles dans la culture japonaise. « Furoshiki », qui signifie « étalé au bain »,  provient de l'époque d’Edo où on l'utilisait pour emporter les affaires nécessaires ou les vêtements aux bains publics.  La pratique du furoshiki, technique japonaise de pliage et de nouage du tissu, permet de créer des sacs et emballages cadeau modulables et réutilisables à volonté. Cela permet également de découvrir la culture japonaise à travers un art du quotidien, ainsi que le textile (matière, motifs, etc.), son réemploi et son recyclage. L’atelier sensibilisera à l’environnement durable et plus particulièrement à la réduction de la consommation des sacs plastique et emballages papier. Dans cet atelier, les participants découvriront des techniques de création des sacs ainsi d’emballages (pour bouteilles, livres, boîtes…) et de la décoration sur la table en FUROSHIKI qui permettent d’offrir des cadeaux très originaux. 

 

Atelier Furoshiki à la SWAY gallery Paris

Samedi 2 décembre 2017 de 14h à 16h

Samedi 13 mai 2017 de 13h30 à 15h30

Lieu: SWAY Gallery Paris, sous-sol, 18-20 rue de Thorigny 75003 Paris

Participation: 28 euros / personne

Plus de 6 ans

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

Inscription obligatoire par e-mail

Un furoshiki sera fourni avec au choix plusieurs couleurs différents!

Un DVD qui présente 15 techniques de furoshiki sera également offert après la séance!!

 

Atelier Furoshiki à YUTAKA Culture et Langues d'Asie à Paris

Date : Vendredi 2 février 2018 de 19h à 21h

Lieu: YUTAKA Culture et Langues d'Asie, 26 rue des Carmes 75005 Paris

Participation: 25 euros / personne (un furoshiki chirimen japonais sera fourni avec au choix de la couleur et du motif

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

 

Inscription obligatoire par e-mail

 

La professeur interviendra en revêtant le kimono.

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants

 


Sac Mongiri

« Mongiri » désigne un découpage sous forme de motifs traditionels japonais obtenu en pliant de feuilles d’origami. C'était un jeux populaire à l’époque d’Edo (1603 – 1868).

« Mon » désigne des motifs notamment imités de la nature : le flocon de neige, les étoiles, les fleurs, les animaux. Des motifs originaux pouvaient également être créés. « Giri (kiri) » signifie découper. Les motifs sont obtenus par les deux techiniques de base qui sont le pliage de feuilles d'origami et le découpage. Ces motifs se retrouvent dans la vie quotidienne, sur les kimonos, les norens (court rideau à l'entrée des magasins, des restaurants), les tenuguis, les assiettes......

Dans cet atelier, ces découpages sont réalisés en tissu afin d'être appliqués sur un sac, qui pourra être utilisable quotidiennement, dans un soucis de préservation et de valorisation des ressources.

 

Ateliers créations dans le cadre du programme Jeune public à la Maison de la culture du Japon à paris

Lieu: Maison de la culture du Japon à Paris101 bis quai Branly 75015 Paris

Date: Vendredi 14 et samedi 15 avril 2017, 13h et 15h30 ( 2 heures pour une séance)

À partir de 6 ans (les parents peuvent être présents)

Réservation obligatoire: la billetterie en ligne de MCJP

 

Atelier sac Mongiri  à Saint-Antonin-Noble-Val

Mercredi, 20 avril 2016 de 11h à 12h00

Lieu: Médiathèque Amélie Galup  82140 Saint-Antonin-Noble-Val 

*Réservation et renseigments au médiathèque Amélie Galup

  

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants

 


Nécessaire à couture en forme de Hisago 

 « Hisago » signifie la calebasse. La forme calebasse est un motif traditionnel qui porte bonheur dans les domaines de la santé, de la fécondité, du commerce...... Cette petite pochette sert à ranger le nécessaire à couture : des aiguilles, des épingles, des ciseaux. Elle s’emporte en voyage comme une amulette. Dans cet atelier, la nécessaire à couture en forme de Hisago est réalisée par la technique du point de feston en assemblant les deux morceaux de feutrine.

 

Atelier créations dans le 14e Paris

Date: 

Lieu:

Participation : Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser une nécessaire à couture)

 

*Réservation obligatoire par mail 

Nombre de participants: 5 personnes au minimum 

Plus de 6ans: Enfants accompagnés moins 12 ans (préférables)

Matériel compris pour réaliser une nécessaire à couture

La professeur interviendra en revêtant le kimono.

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants

------------------------------------------------------------------------------

Labelle Fabrique 2014 à Montreuil

Date:  Samedi, le 8 novembre 2014 de 11h à 22h

Lieu: Mairie de Montreuil à Montreuil, Ile-De-France

Durée d’une séance: 30 min  

 

Date: de 14 h à 17h dimanche, le 24 mars 2013 dans l'événement pour la seisme du Japon

Lieu: Auditorium du Concervatoire Henri Dutilleux de Clamart

            place Jules Hunebelle 92140 Clamart


Origami et kirigami

L' origami est l'art du pliage du papier et le Kirigami est l'art japonais du découpage papier. 

Le kusudama, « kusu » signifie le médicament et « dama » signifie la boule, est une boule décorative faite de plusieurs origami assemblés entre eux.

A l'origine, c'était un objet contenant de l'encens ou tout autre produit parfumé. Maintenant, c'est essentiellement utilisé comme un objet décoratif. Un des origamis les plus populaires est la grue en papier. La grue est le symbole du bonheur et de la longévité au Japon. Une légende dit : Si l’on plie mille grues de papier, appelées le senbazuru, on peut voir son vœu de santé, de longévité, d'amour ou de bonheur exaucé. En général, on offre un senbazuru à une personne très proche, souvent malade, pour souhaiter sa guérison.

Dans cet atelier, les participants pourrons réaliser des grues ainsi que 3 formes différentes, une pyramide, un cube et un kusudama, qui sont l’assemblage de plusieurs pièces identiques du même pliage.

Egalement, nous pourrons vous proposer une une grande variété de téchiniques d'origami ou de kirigami selon des occasions: lapin de Paques et ballon, greunouilles, étoiles, fleurs, flocon de neige, père Noël etc....

 

Atelier d'Origami en animaux pour enfants 7 - 11ans au Centre Culturel L'ESCALE à Levallois

Les enfants pourront réaliser des animaux en papier  selon leur capacité d'apprentissage:

par exemple, une grue, un lapin, une grenouille ou une libellule

Date: Samedi 1er juillet 2017 de 10h à 13h et / ou de 14h à 17h

Lieu: Centre Culturel L'ESCALE à Levallois, 25 Rue de la Gare, 92300 Levallois-Perret

Participation:  3 heures (matin ou après-midi) : 24€,  6 heures (matin et après-midi) : 48€

Inscription obligatoire et voir la Fiche d'inscription à L'ESCALE

 

 

Atelier créatif dans le 14e Paris

Date:

Lieu:

Participation:20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser des objets en origami)

*Réservation obligatoire par mail 

Nombre de participants: 5 personnes au minimum 

Plus de 5ans: Enfants accompagnés moins 12 ans (préférables)

Matériel compris pour réaliser des œuvres d'origami 

La professeur interviendra en revêtant le kimono

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants


Kabuto, casque de Samiraï

Au Japon, le 5 mai est la journée des enfants. On a coutume d'orner sa maison avec un casque Kabuto et armure de guerrier pour leur souhaiter une bonne croissance. « Kabuto » est un type de casque traditionnel de l'armure japonaise employé par les samouraïs. Cette coutume d’origine chinoise qui est appelée Tango-no-sekku, elle était introduite au 6ème siècle au Japon, à l’époque de Nara. Tango signifie le 5ème jour du 5ème mois sur le calendrier lunaire, et sekku signifie les féstivals de saisons. Dans l’ancien temps, le 5ème jour du 5ème mois était la fête du début de l’été, et qui était liéé aux shōbu. Ce jour-là, on accrochait des feuilles de shōbu aux avant-toits des maisons, parce que comme l’odeur de ces feuilles est assez forte, elle était consideré comme une plante qui permet d’ écarter le malheur et la maladie.

A partir du 17 siècle, à l’époque d’édo c’est la période de samurai, au fur et a meusure, cette coutume était popularisée en tant que la fête des garçons dans les familles de samouraïs pour souhaiter une bonne croissance à leur enfants. Parce que le mot shōbu est homophone avec shōbu qui signifie une valeur militaire. C'est pour ça que aujourd’hui, on expose un casque et armure de samurai dans les maisons où se trouvent un garçon. 

Dans cet atelier, les participants pourront créer un casque kabuto à partir du papier et du tissu doré avec une technique de pliage Origami.

 

Ateliers créations dans le 14e Paris

Date:

Lieu:

Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser un kabuto)

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

Plus de 6 ans

La professeur interviendra en revêtant le kimono

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants

-----------------------------------------

Atelier Kabuto

Lieu: Maison de la culture du Japon 101 bis quai Branly 75015 Paris

Date: Samedi de 15h à 18h, 2 mai 2015 

Participation: frais de matériel compris, de 6ans à 17ans et leurs parents,

les enfants de moins de 12ans doivent être accompagnés par un adult.

Réservation: MCJP 01 44 37 95 95 

Nous avons accueilli la visite du ministre de la culture du Japon.


Teru teru-bôzu 

« Teru teru bôzu » est une petite poupée artisanale fabriquée avec du papier ou du tissu blanc, que l'on accroche aux fenêtres des maisons avec une corde les jours de pluie au Japon en chantant une comptine traditionnelle qui tient lieu de prière. On demande à la petite poupée de chasser la pluie et de faire qu'il fasse beau le lendemain et le jour suivant. « Teru » signifie briller et « bôzu » le bonze. À l'origine de cette comptine, il y a une légende, celle d'un moine bouddhiste (un bôzu) qui avait promis lors d'une longue période de pluie de faire revenir le beau temps. Sa popularité remonte à l'époque d’Edo. Il est encore très courant d'en voir au Japon.

Dans cet atelier, les teru teru bôzu sont réalisés soit avec un tissu blanc en peignant aux crayons feutres, soit avec le tissu du motif au choix.

 

Ateliers créations 14e Paris

Date:

Lieu:

Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser deux teruteru-bôzu)

*Réservation obligatoire par mail 

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

Plus de 4 ans: Enfants accompagnés moins 12 ans (préférables)

Matériel compris pour réaliser deux teruteru-bôzu

La professeur interviendra en revêtant le kimono.

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants

------------------------------------------------------------------

Atelier Teru-teru bôzu

Samedi 6 décembre 2014 chez Miki House Paris  et Hôtel Mandarin Paris


Sashiko 

« Sashiko » est une broderie traditionnelle japonaise inspirée de la récupétation de textiles usagés. À l'origine, elle se pratique sur du tissu indigo, avec un fil spécifique blanc. Le Sashiko servait en fait à matelasser des tissus pour renforcer leur solidité, et obtenir ainsi des vêtements plus chauds. Les motifs sont simples, souvent géométriques et brodés au point avant. Au début, cela ressemble plus à un point de reprise. Puis on s’oriente vers une broderie plus décorative avec des motifs traditionnels consistant en des lignes horizontales, verticales, diagonales, carreaux et losanges. Évolution vers des motifs plus complexes et décoratifs, spécifiques de chaque famille ou « clan » (kamon) qui reprennent par exemple des motifs de la nature ou de la vie quotidienne, des symboles « porte-bonheur » ou encore liés aux croyances religieuses. Aujourd’hui le Sashiko est devenu une broderie très décorative utilisée partout dans la maison : rideaux, sacs, vêtements, nappes, etc.... ou encore pour renforcer les vêtements de judo, kendo.

Dans cet atelier, le Sashiko est réalisé sur une pièce de tissu bleue en piquant avec un fil blanc.

 

Ateliers créations dans le 14ème Paris

Date: Dimanche 21 mai de 14h à 16h

Lieu: 5 rue Leneveux 75014 Paris

Participation: 20 euros /personne, 22 euros par 1 enfant moins de 11ans + 1parent  (matériel offert pour réaliser une échantillon d'un motif traditionnel "Asanoha")

*Réservation obligatoire par e-mail 

A partir de 6ans

Nombre de participants: 5 personnes au minimum 

*Fournitures à apporter: ciseaux pour tissu

La professeur interviendra en revêtant le kimono.

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 

Possibilité de l'intervention pour l'anniversaire à domicile aux enfants


Shibori, teinture en reserve

« Shibori » signifie -tordre en serrant- . Les techniques Shibori reposent sur le principe d'une teinture de réserve suivant d'anciennes techniques japonaises. Ces techniques ont été connues et utilisées pour décorer le tissu bien avant l'invention de l'impression sur textile. Au Japon, le Shibori est historiquement lié à la décoration des textiles destinés à la confection de kimonos. Le dépliage du tissu, après teinture et séchage éventuel, réserve toujours des surprises car ces méthodes fondamentales comportent par des facteurs non maîtrisables.

Dans cet atelier, le Shibori est réalisé par la teinture chimique en blue sur une pièce de tissu blanc de 40cm x 40cm. Les enfants le teindront en pliant et pinçant avec soit des baguettes, soit des élastiques. Les adultes pourront le teindre avec une aguille et des fils.

La professeure exposera la fablication du kyo-kanoko shibori, un style de shibori célèbre au Japon.

Merci d'amener avec vous un tablier.

 

Initiation à la teinture Shibori dans le cadre du salon " Idées Japon"

Dates: vendredi 16 ou samedi 17 juin 2017 de 10h à 13h

Lieu: Espace CINKO, 12, 18 Passage Choiseul, 75002 Paris

Participation : 28 € (matériel inclus) / personne

Inscription obligatoire par mail : jipangoactivite3@gmail.com

Les participants pourront le teindre avec une aguille et des fils.

 

Date: Samedi 14 mai 2016, séance enfants-parents: de 13h à 15h / séance adultes: de 16h à 18h30 

Lieu: Maison de la culture du Japon à Paris101 bis quai Branly 75015 Paris

Réservation: MCJP un mois avant la date de la séance au 01 44 37 95 95 ou via la billetterie en ligne

Partenariat avec Cooperative Association for the Promotion of Kyo-Kanoko Shibori à Kyoto

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Shibori sans coudre: durée d’une séance: 2 heures 

Plus de 6 ans :Enfants accompagnés moins 12 ans (préférables), adolescents et adultes

Participation : 22 euros par 1 enfant + 1 adulte, 20 euros par enfant suppléméntaire, adolescent ou adulte

Shibori consiste à coudre: durée d’une séance: 3 heures 

Plus de 11 ans

Participation : 25 euros par personne. Un mouchoir de 40cm x 40cm sera fourni.

 

*Réservation obligatoire par e-mail 

 

Nombre de participants: 5 personnes au minimum

*Fournitures à apporter: Un tablier et une serviette

La professeur interviendra en revêtant le kimono

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile

 


Teintures textiles végétales

Le principe des teintures textiles végétales est simple et a été utilisé au monde entier durant des siècles. Au fur et à mesure de l'évolution industrielle , elles ont été remplacées par les colorants chimiques.

Au Japon, les teintures végétales sont historiquement liées à la confection de kimonos par des maîtres teinturiers et sa épanouissent était à l’époque d’Edo (1603 – 1868). De nombreuses plantes qui peuvent toujours servir pour la teinture des textiles et offrent une large palette de coloris. Les couleurs et nuances s'associent merveilleusement entre elles et permettent une multitude de possibilités. Les teintures textiles végétales sont obtenus à partir de 4 opérations principaux : le mordançage, la décoction de la plante, la teinture , le séchage. L’opération de mordançage permet une bonne fixation du colorant végétal. Dans cet atelier, les participants pourront réaliser deux pièces de tissu en soie ou deux pelotes de laine par ces opérations artisanales avec les plantes tinctoriales dans la nature environnante.

 

Durée d’une séance : une jourée de 6 heures avec une pause- repas

Nombre de participants : 5 personnes au minimum

Plus de 12 ans

Fournitures à apporter: deux pièces de tissu en soie ou deux pelotes de laine

Professeur: Akiyo KAJIWARA, artiste textile


Ateliers créations pour enfants à l'occasion de Noël  et d'Oshogatsu

 

Atelier Fukuwarai : Le Fukuwarai est un jeu traditionnel qui se joue pendant les fêtes du nouvel an (Oshogatsu). « Fuku » signifie le bonheur, « warai » signifie rire. Ce nom est origine d'un proverbe japonais, "le bonheur arrive chez ceux qui rient. Devant les participants, il y a des visages vides et vous peuvent coller les éléments de visage comme les yeux, le nez, la bouche, les sourcil etc. Le jouer avec les yeux bandés, il essaie de finaliser le visage plus correctement possible.

 

Atelier Origami :  L'origami est l'art du pliage du papier dans la culture japonaise. Dans cet atelier, les participants pouvent découvrir plein de pliage: le Père Noël, les rennes, les étoiles et la couronne de l'Avent.


Démonstration et mini-atelier mongiri collaboration avec JIPANGO

Teintures textiles végétales, technique shibori, fabrication et culture du ramie et mni-atelier mongiri

L'artsite Akiyo Kajiwara laissera entrevoir tout son savoir-faire. Lors du mini-atelier mongiri, les participants réaliseront un motif de fleur de cerisier à partir du pliage d’une feuille de papier.

 

 1. Exposé sur les teintures textiles végétales au Japon en présentant des kimonos et des fils de soie teints. 

Au Japon, les teintures végétales sont historiquement liées à la confection de kimonos par des maîtres teinturiers, et connurent leur apogée à l’époque d’Edo (1603 – 1868). De nombreuses plantes peuvent servir pour la teinture des textiles et offrent une large palette de coloris associables à l’envi. La coloration des textiles est obtenue au terme de 4 opérations principales : le mordançage, la décoction, la teinture, le séchage. L’opération de mordançage permet une bonne fixation du colorant végétal sur les fibres textiles.

2. Exposé sur les techniques shibori par la présentation de kimonos en soie et démonstration d’une méthode simple de teinture shibori.

Shibori signifie « tordre en serrant ». Les techniques shibori reposent sur le principe d'une teinture de réserve. Elles reproduisent d'anciennes méthodes japonaises, utilisées pour décorer les tissus, bien avant l'invention de l'impression sur textile, et notamment pour la décoration des kimonos à l'indigo par des maîtres teinturiers. Le dépliage du tissu, après teinture et séchage éventuel, réserve toujours des surprises.

3. Exposé sur le kimono jofu et la culture et l’utilisation du ramie. Démonstration du filage du ramie. 

Le ramie est une plante de la famille de l’ortie dont on fait des fils très fins appelés « karamushi » ou « choma ». Cette fibre est utilisée dans le tissage de kimonos de première qualité appelés « jofu ». La région principale de la culture du ramie est celle de Showa-mura, petit village situé au fond d’une vallée de la préfecture de Fukushima, dans le nord-est du Japon.

4. Exposé, démonstration et mini-atelier de Mongiri-gata

Le mongiri, technique de découpage de papier, était un jeu populaire à l’époque d’Edo (1603 - 1868).

« Mon » désigne les motifs inspirés de la nature : flocon de neige, étoiles, fleurs, animaux... D’autres motifs pouvaient également être créés. Ces motifs traditionnels se retrouvent aussi dans la vie quotidienne, sur les kimonos, les noren (courts rideaux à l'entrée des commerces), les tenugui (petites serviettes de coton), la vaisselle... « Giri (kiri) » signifie découper. Les deux techniques de base sont le pliage/découpage de feuilles d'origami et le découpage. 

Au cours de ce mini-atelier, les participants réaliseront un motif de une fleur de cerisier à partir d’une feuille de papier pliée.

 

Lieu: Espace Cinko BIS, 10 Passage Choiseul 75002 Paris (Métro Pyramides / Quatre-Septembre)

Dates: Vendredi de 17h à 18h30, 12 et samedi 13 juin 2015 

Participation : 15 € / séance (1 heure 30)